CARtas de Republicanos Españoles REfugiados y EXILiados en FRancia (CAREXIL-FR)

Lettres de Républicains Espagnols Réfugiés et Exilés en France

CAREXIL-FR est un projet de recherche réalisé dans le cadre de l'Atelier de Romanités Numériques de l'Université Paris 8 (Laboratoire d'Études Romanes, EA 4385), en partenariat avec les Archives Nationales, site de Pierrefitte-sur-Seine et l'EA 369 Études Romanes de l'Université Paris Nanterre. Il se propose l'édition numérique et l'étude sociolinguistique et historique des lettres écrites par des réfugié-e-s espagnol-e-s interné-e-s dans des camps français à la fin de la Guerre d'Espagne. Ces lettres sont conservées dans les Archives Nationales, site de Pierrefitte-sur-Seine.

Ces lettres, inédites jusqu'à présent, ont été écrites pour la plupart par des femmes, certaines aussi par des hommes, d'âge et d'origine diverses, et sont datées entre février 1939, coïncidant avec la Retirada, quand environ 500.000 personnes quittent le territoire espagnol fuyant l'armée franquiste, et l'été 1940.

Les lettres ont été conservées dans les archives de la CAEERF (Commission d'Aide aux Enfants Espagnols Réfugiés en France), organisation privée reconnue par les institutions françaises et espagnoles en exil, laquelle prêta un soutien actif aux réfugiés espagnols, notamment en apportant de l'aide matérielle (habits, chaussures, nourriture) aux milliers de réfugié-e-s interné-e-s dans des camps de fortune.

Il s'agit de lettres d'appel à l'aide, dans lesquelles les auteur-e-s prennent la plume poussé-e-s par la nécessité. Nous conservons également pour beaucoup d'entre elles la réponse que la CAEERF leur envoya, comportant de nouvelles informations sur la situation que vivaient les familles réfugiées. Le fonds conserve également des lettres en français et en anglais échangées entre les membres de la CAEERF et les institutions françaises (préfets, maires des communes accueillant des réfugiées, collaborateurs divers...) et autres organisations internationales d'aide en France, en Suisse, en Grande-Bretagne...

Ce fonds offre par conséquent un matériel exceptionnel pour l'étude des répertoires linguistiques disponibles parmi les personnes réfugiées, représentatives d'amples secteurs de la société espagnole. Il nous informe également des conditions dans lesquelles s'est produit l'exil et l’accueil de milliers d'Espagnols en France, dont une partie ne retournera jamais dans son pays d'origine. Il nous permet de mieux connaître enfin les réseaux de solidarité qui se mirent en place dans le pays d'accueil. Son édition numérique et son annotation linguistique et historique visent à activer, mieux connaître et favoriser la diffusion d'un patrimoine de l'histoire européenne récente. Enfin, il peut nous aider à mieux comprendre les défis auxquels sont confrontées actuellement les sociétés européennes.

Lettre de Sebastián Coll à la CAEERF. Camp d'Argelès-sur-Mer. 20/12/1939. Détail.

Lettre de Sebastián Coll à Renée de Monbrison (CAEERF). Camp d'Argelès-sur-Mer. 29/12/1939. Détail.

 

Colonie d'enfants réfugiés. Gymnase matinale. 

 

Rufina et María, deux enfants seules.

Note de la CAEERF sur Rufina et María, s.d.

 

Réfugiés espagnols chez Mme. Laurenceau, boulangère, avec les voisins du village. Neuville-aux-Bois (Noiret). Été 1939.